Ferdinand Berthoud FB 1 Oeuvre d’Or

Ferdinand Berthoud 2019, FB 1 : Les chefs-d’œuvre d’Or

Ce grand nom de l’histoire de la chronométrie – célèbre pour ses chronomètres marins au 18ème siècle – a resurgi en 2015 grâce à la passion de Karl-Friedrich Scheufele, co-président de CHOPARD, pour la préservation du patrimoine horloger. Le Chronomètre FB 1 se décline aujourd’hui en deux versions ultra-limitées qui rendent hommage aux décorations traditionnelles de la haute horlogerie.

Par Benjamin Teisseire
Éditeur et développement commercial

Les Chronomètres Ferdinand Berthoud FB 1 sont des garde-temps d’exception. Récompensé dès 2016 par l’Aiguille d’Or du GPHG, le FB 1.1 élargit sa gamme avec deux versions en or gris (FB 1.1-2) et or rose (FB 1.2-1) aux décorations inspirées de celles de la montre de poche astronomique N°3 de Ferdinand Berthoud datant de 1806.
 

Ferdinand Berthoud FB 1 Oeuvre d’Or

L’Or et les savoir-faire décoratifs à l’honneur

Contrairement aux versions précédentes où le titane et la céramique apparaissaient, les deux versions présentées au Carré des Horlogers du SIHH 2019 revêtent des boîtiers et des cadrans intégralement en or 18 carats. De même, les trois semis-ponts du calibre FB-T.FC-3, avec ses quatre brevets exclusifs, sont entièrement réalisés en or. Mais ce sont les décorations qui impressionnent. Une patine unique du cadran en or est obtenue par un travail minutieux, à la main, au burin. Le fin grainage est ensuite adouci au « berceau » pour aplanir délicatement les reliefs et conférer un aspect moiré. La lumière se reflète comme sur un miroir d’or ancien patiné par le temps. Les visages respectifs en or jaune et or rose de la FB 1.1-2 et FB 1.2-1 sont rehaussés de délicates gravures manuelles signatures de la maison indiquant le nom de l’horloger mythique, le numéro individuel de la série limitée « N° X/5 », ainsi que « Haut » et « Bas » pour la réserve de marche à 9 heures. Tout l’univers Ferdinand Berthoud condensé en quelques élégantes courbes calligraphiques. Plus de deux mois de travail sont nécessaires pour obtenir ce rendu unique.
 

Ferdinand Berthoud FB 1 Oeuvre d’Or

Et le dos du garde-temps, observable par le fond saphir, n’est pas en reste : il se pare de décorations en motif « pyramide » réalisées par les mains expertes des graveurs de la manufacture qui incisent minutieusement, au burin, tout l’espace disponible. Tous les éléments caractéristiques de ces chronomètres d’exception s’en trouvent mis en exergue : le tourbillon, la force constante et la fusée-chaine. L’effet est très réussi. (Retrouver tous les détails techniques ici).
 

Ferdinand Berthoud FB 1 Oeuvre d’Or au poignet

Les deux modèles, logiquement dénommés Œuvre d’Or, limités à 5 exemplaires chacun, bénéficient de l’architecture horlogère caractéristique en piliers du calibre. Le FB 1.1-2 en or gris est cependant le premier de la manufacture du Val de Travers qui adopte un sertissage de 20 diamants baguettes (pour 1,99 carats) en lieu et place des hublots permettant habituellement d’admirer la fusée-chaîne, ainsi que sur la couronne. Le contraste de l’or gris de la boîte, de l’or jaune du cadran et du scintillement discret des diamants est saisissant et d’une élégance rare.
 

Ferdinand Berthoud FB 1 Oeuvre d’Or

La Chronométrie Ferdinand Berthoud

La précision chronométrique des instruments de marine de Ferdinand Berthoud en a assuré la renommée au 18ème siècle. Leurs descendants contemporains affichent fièrement la même qualité, garantie par la draconienne certification COSC. Aux dires des heureux collectionneurs qui ont pu acquérir ses rares garde-temps, leur chronométrie est même en-deçà de la moyenne nécessaire pour passer les fourches caudines du COSC et se situe plutôt entre 0 et +2s. La réputation du maître horloger d’antan reste donc intacte après sa renaissance. Le patrimoine horloger se perpétue tant dans ses décorations que dans ses performances chez Ferdinand Berthoud.
 

Ferdinand Berthoud FB 1 Oeuvre d’Or

La manufacture du Val-de-Travers représente bien une offre unique dans l’horlogerie helvétique tant par l’originalité de son design que par son architecture mécanique. Sa forme imposante octogonale - de 44mm pour 13mm d’épaisseur - et son visage minimaliste s’apprivoisent avec le temps. La cohérence de son histoire et la perfection de sa chronométrie touchent désormais les collectionneurs les plus avertis en quête de pièces exceptionnelles. De la très Haute Horlogerie qui démontre avec ses nouveautés 2019 que son savoir-faire est aussi beau que précis ! Leurs prix respectifs en or rose et or gris sont de CHF 258’000 et CHF 282’500 TTC.
 

Ferdinand Berthoud FB 1 Oeuvre d’Or

(Photos par Pierre Vogel)

Visitez la page partenaire de Ferdinand Berthoud

Chronométrie Ferdinand Berthoud : Célébrer le patrimoine horloger 

Par Vincent DaveauRédacteur France
Avec ses créations originales, la Chronométrie Ferdinand Berthoud fondée par Karl-Friedrich Scheufele exalte l’art de la mesure du temps....

ART in TIME : le nouvel écrin de la haute horlogerie indépendante

Par Benjamin TeisseireÉditeur et développement commercial
ART in TIME devient la première destination de la Riviera française pour la haute horlogerie indépendante.

Inédit: Jean-Claude Nicolet raconte Ferdinand Berthoud (1727-1807) - Part 2

Par Joel GrandjeanRédacteur en Chef
Un ancien professeur d’horlogerie, Jean-Claude Nicolet, considéré par les puristes comme «le dernier des grands orlogeurs»,...

Inédit: Jean-Claude Nicolet raconte Ferdinand Berthoud (1727-1807) - Part 1

Par Joel GrandjeanRédacteur en Chef
Jean-Claude Nicolet, l’ancien professeur d’horlogerie, celui que d’aucuns considèrent comme «le dernier des grands orlogeurs...

Interview: Karl-Friedrich Scheufele sur le lancement de Ferdinand Berthoud

Par Alexander FriedmanCo-fondateur - Business Development
Co-président de Chopard, Karl-Friedrich Scheufele s’éprend d’un horloger de légende, Ferdinand Berthoud. Mu par une passion...

Ferdinand Berthoud, le retour d’un chronométrier de marine

Par Vincent DaveauRédacteur France
Le retour sur le devant de la scène d’un horloger illustre a toujours quelque chose de fantastique car le métier, dans ces conditions, se...

La Chronométrie Ferdinand Berthoud se déploie aux Etats-Unis

Cellini Jewelers, à New York, devient le dixième point de vente de la manufacture.

Ferdinand Berthoud dévoile la collection “Oeuvre d’Or”

La Chronométrie Ferdinand Berthoud dévoile la collection « Œuvre d’Or », la nouvelle interprétation artistique de sa création originelle,...

Episode 1 – The art of the tourbillon

The rebirth of Ferdinand Berthoud - Luxe TV